Outlander (Tome 1: Le chardon et le Tartan), Diana GABALDON


Résumé de l'éditeur : 1945. Claire passe ses vacances en Ecosse, où elle s'efforce d'oublier la Seconde Guerre mondiale auprès de son mari, tout juste rentré du front. Au cours d'une balade, la jeune femme est attirée par un mégalithe, auquel la population locale voue un culte étrange. Claire aura tôt fait d'en découvrir la raison : en s'approchant de la pierre, elle se volatilise pour atterir au beau milieu d'un champ de bataille.

Le menhir l'a menéee tout droit en l'an de grâce 1743, au coeur de la lutte opposant Highlanders et Anglais. Happée par ce monde inconnu et une nouvelle vie palpitante, saura-t-elle revenir à son existence d'autrefois?

Editeur : J'ai Lu

Nombre de pages : 853.

Note : ⭐⭐⭐

"Tu es le sang de mon sang, la chair de ma chair.
Je te donne mon corps pour que nous ne fassions qu'un.
Je te donne mon âme jusqu'à la fin des jours."
 James Fraser
Mon avis :

Au départ, quand j'entendais parler d'Outlander, je me disais que ce livre avait l'air pas mal mais, pour être honnête, les nombreuses divagations sur ce pauvre Jamie Fraser ne me donnaient pas envie de me lancer dans la lecture de ces bouquins qui en plus, sont de véritables briques ! J'aimais écouter et lire les gens qui en parlaient et je me satisfaisais très bien de ma situation jusqu'à ce que finalement, en me rendant dans une librairie, je trouve le premier tome à presque moitié prix (tu sais, les fameuses promotions à 9,90 euros sur les premiers tomes de certaines séries) et, sautant sur l'occasion, j'ai fini par acheter le premier tome.

Ici pourrait commencer le début d'une grande histoire d'amour mais il n'en ai rien (ou du moins, ce n'est pas encore le cas). En entamant ma lecture, j'avais mis la barre haut. C'était clair, ce livre avait plutôt intérêt à tout déchirer ! Et c'est très certainement ce qui se serait produit si je n'avais eu vent de toutes ces critiques élogieuses qui me promettaient une lecture inoubliable. Certes, ce livre est un véritable "page turner"(ce qui fait que la brique passe plutôt bien) mais, je ne retrouvais pas toute cette magie qui faisait pétiller les yeux de ses lecteurs.

Seulement, j'avais justement placé la barre trop haut. Moi qui m'attendais à avoir le souffle coupé à chaque page, je me retrouvais embarquée dans une lecture simplement agréable avec des personnages qui ont un caractère bien trempé. Que ce soit Claire et son incapacité à reconnaitre l'autorité d'un mari... Tiens, on parle de quel mari en fait? Car oui, cette jeune femme n'a pas un mais deux maris ... à des époques différentes ... aux caractères différents mais surtout, d'une origine différentes (dis comme ça, ça n'a pas vraiment d'impact mais, dans l'Ecosse des années 1700, être anglais ou écossais revêtait une importance effrayante) ! Je dois dire que je l'aime bien moi cette Claire car au fond, tu en connais beaucoup toi des gens qui sont capables de survivre à une époque qui n'est pas la leur? Mais, bien évidemment, ce livre ne serait rien sans l'incontournable Jamie Fraser (oui bah, je suis bien forcée d'en parler moi aussi hein) ! Roux, aimant, attentionné, galant, fort, il a visiblement tout pour plaire (et il plait le saligaud) !

Bien que comprenant parfaitement ce qui, chez lui, attirait les filles, je ne suis pas tombée complètement sous le charme de ce très cher monsieur. Alors oui, il prend en compte les intérêts de son épouse, non, il ne la soumet pas à sa volonté mais bon sang qu'est-ce qu'il est tête de pioche !! Et à certains moments, sa "douceur", son souci de ne pas blesser l'autre dans son amour-propre me donnait envie de lui mettre des claques !! Bref, je commence sérieusement à me demander si l'auteure n'a pas voulu retranscrire l'idéal masculin (niveau caractère entendons-nous bien).

Et puis, il y a Jack Randall. Sur lui, je ne dirais pas grand chose sinon qu'il aura eu le mérite de me filer des cauchemars (les images de la série aidant) et que c'est une véritable bique sans vergogne et sans coeur... et aussi un peu pervers sur les bords (et pas que sur les bords en fait).

Ensuite, il y a l'énigmatique Geillis Duncan. Dans ce livre, elle est juste géniale et, je trouve dommage qu'on soit amené à ne pas beaucoup la revoir par la suite (ceux qui l'ont lu comprendrons). Mariée à un personnage public important, elle se fiche complètement des convenances et fait uniquement ce qu'elle veut, accomplissant même des rituels qui, elle le sait, pourrait facilement lui coûter la vie si elle n'était pas la femme de son mari. Têtue, elle mène tout son petit monde par le bout du nez, leur faisant croire tour à tour qu'elle est l'épouse parfaite, la ménagère parfaite, une sorcière hors paire, une adepte des rites païens et j'en passe.

Bref, malgré de hautes espérances un peu déçue, ce livre m'aura fait passer un très agréable moment et, si tu aimes les voyages dans le temps, l'Ecosse, les mystères et les intrigues, il n'y a pas de doute, ce livre est fait pour toi ! Et si tu l'as lu, n'hésite pas à me dire en commentaire ce que tu en as pensé !

Commentaires

  1. Lu l'année dernière, ça a été une petite déception. Je savais qu'il y avait de la romance, mais c'était beaucoup trop pour moi. Après, je lui reconnais comme qualité principale un grand souffle épique !
    Claire est un super personnage, courageuse, téméraire, et j'ai bien aimé les (rares) parties sur la botanique et la médecine. Hors de cela, ça n'a pas été ce à quoi je m'attendais.
    Comptes-tu lire les tomes suivants ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore tout ce qui touche de près ou de loin à l'Ecosse et l'Angleterre mais surtout tout ce qui contient un peu de magie (ici, le voyage dans le temps). Oui, j'ai continué la saga et mes articles sur les tomes 2 et 3 ne devraient pas tarder à arriver :p. Mais je peux déjà te dire que même si la romance m'a fait grincer les dents, je trouve que ça vaut la peine de continuer juste pour la partie historique et la "magie".

      Supprimer
  2. Coucou Sarah !
    J'ai les trois premiers tome dans ma bibliothèque, j'ai tellement hâte de les lire ! ^^ J'en entends beaucoup de bien également, et je peux te dire que de mon côté je suis conquise par la série TV ♥

    En somme, tu as apprécié ta lecture, même si ce n'est pas ce à quoi tu t'attendais vraiment... je suis impatiente de pouvoir t'en parler, et d'en discuter avec toi :) À l'heure actuelle, je me base sur la série TV pour émettre un avis, et je dois dire que Claire me tape un peu sur le système par moments... et je trouve que Jamie fait preuve de beaucoup de patience avec elle ! ^^

    Qu'en penses-tu ? :) Allez, passe une belle soirée ! Bisous ♥

    Sue-Ricette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je regardes aussi la série même si j'ai été un peu trop traumatisée par les images de la fin de la saison un ... Mais je trouve que Claire est plus réaliste dans la série que dans le livre même si elle reste légèrement tête à claque et un peu too portée sur la boisson (même dans la saison 2 alors qu'elle ne devrait pas).

      Quant à Jamie... j'ai du mal. Je le trouve trop patient, trop réfléchi et en même temps trop impulsif. En gros, il est trop tout ! Mais bon, je comprends malgré tout pourquoi les filles restent pantoises face à lui.

      Et oui, on en parle quand tu veux :p

      Bisous et bonne soirée !

      Supprimer
  3. Super, merci ! :D Et oui, parfois Jamie est trop condescendant envers Claire ^^ Mais bon, on ne peut pas trop lui en vouloir, il est tellement... il est trop beau, quoi ! x) Et je suis complètement d'accord avec toi : j'ai été ébranlée par les 3-4 derniers épisodes de la saison 1 !

    J'y pense encore à l'heure actuelle, je n'arrive toujours pas à m'en remettre que Jamie ait vécu ça... Vu que la saison 3 est en cours de diffusion, j'aimerais beaucoup recommencer à regarder tous les épisodes depuis le début ; mais la fin de la saison 1 est trop dure, elle me révolte ! Littéralement.

    Allez, passe une belle soirée ! À bientôt, bisous ♥

    Sue-Ricette

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ce qui nous lie de Samantha Bailly

"Une seconde chance" de Dani Atkins